Atelier auto-réparation vélo le 9 décembre 2023

En partenariat avec l’épicerie coopérative la Coop’Cot, Partage Ta Rue 94 mettra en place un atelier auto-réparation vélo le samedi 9 décembre 2023 de 15h à 18h. Il sera installé devant l’épicerie au premier étage du centre commercial de l’Échat à Créteil.

Publié dans Ateliers vélo | Laisser un commentaire

Rue Jean Jaurès à Maisons-Alfort: besoin de sécurité, stop à l’impunité

Tous les jours, toute la semaine, des automobilistes garent leurs voitures sur les passages piétons et les pistes cyclables de la rue Jean Jaurès, le temps d’une course, d’un café ou d’un restaurant, au mépris de la sécurité des autres Maisonnais et Cristoliens. « J’en ai pour deux minutes » peuvent-ils dire quand on leur fait la remarque. Il suffit de deux secondes pour tuer ou blesser quelqu’un…

Trois voitures en stationnement gênant particulièrement dangereux, l'une sur le passage piéton, les deux autres dans l'axe de la piste cyclable, à l'intersection de la rue Jean Jaurès et de la rue de Valenton à Maisons-Alfort, devant un restaurant.
Au croisement de la rue de Valenton, on doit souvent se faufiler entre les pare-chocs.

Nous demandons que cette impunité cesse, avec les verbalisations nécessaires. Nous avons adressé le courrier ci-dessous à la Mairie. Outre les comportements, l’aménagement est perfectible en termes de signalisation (piste non signalisée sur la chaussée, priorités indistinctes…), aussi nous avons également informé les services du département. Rappelons les limites des aménagements cyclables sur les trottoirs, puissent le département et les villes voisines renoncer à en installer.

N’hésitez pas à nous signaler et à documenter ce type d’incivilités dangereuses. Nous pouvons adresser des courriers similaire à vos élus, communiquer dessus. Le développement du vélo et de la marche dans notre département passent par la sécurité, pour que tous, petits et grands, puissions en bénéficier.

A la suite de notre courrier, Madame le Maire de Maisons-Alfort Marie France Parrain nous a écrit, le 8 décembre 2023:

Bonjour,

J’ai pris connaissance de votre courrier dans lequel vous exprimez vos préoccupations légitimes concernant le stationnement de véhicules sur les passages piétons et les pistes cyclables rue Jean Jaurès à proximité du bar PMU le Mondial et de la pharmacie Jean Jaurès.                          

Depuis plusieurs années, la Ville de Maisons-Alfort a fait le choix de développer les circulations douces sur le territoire communal en développant le réseau de pistes cyclables pour répondre aux attentes des habitants qui sont en effet nombreux désormais à privilégier les modes de transports écologiques comme le vélo plutôt que d’utiliser la voiture. A ce jour, ce sont 12 km de pistes cyclables qui sont disponibles à Maisons-Alfort grâce aux aménagements spécifiques réalisés par la Ville sur la voirie communale, ou par le Conseil Départemental du Val-de-Marne.

Aussi, afin de rétablir des pratiques respectueuses sur ces axes, j’ai donné instruction à la Police Municipale d’accroître la fréquence de ses patrouilles dans la zone signalée, avec pour mission de verbaliser tout stationnement illicite sur les passages piétons et les pistes cyclables. En effet, depuis 2015 les sanctions ont été revues pour dissuader davantage ces comportements. Ainsi, un automobiliste qui choisit de se garer ou de s’arrêter sur une piste cyclable ou un passage pour piétons sera passible d’une amende de 135 €, une mesure significative comparée à l’amende antérieure de 35 €. Cette sanction renforcée vise à préserver l’intégrité des voies dédiées aux circulations douces et à assurer la sécurité de l’ensemble des usagers.

Enfin, je tiens à vous rappeler que l’avenue Jean Jaurès étant une route départementale, sa gestion relève du Conseil Départemental du Val-de-Marne, et non de la Ville de Maisons-Alfort. Aussi, je vous informe que je transmets vos remarques sur les signalétiques aux services compétents du Conseil Départemental du Val-de-Marne afin qu’ils en prennent connaissance.

Je vous prie de croire, Monsieur, en mes respectueuses salutations.

Marie France PARRAIN / Maire de Maisons-Alfort / Conseillère Départementale du Val-de-Marne


Nous avons remercié chaleureusement Madame le Maire pour son écoute et son instruction, et espérons que l’action de ses services seront suivis d’effet, avec la disparition des comportements constatés et la rétablissement de la sécurité pour les usagers les plus vulnérables.

Publié dans Aménagements, Articles | Marqué avec , , , | 3 commentaires

Choisy-le-Roi veut remplacer la coronapiste de la D86 par un aménagement minimal

Nous souhaitons vous faire part des dernières évolutions au sujet de la « coronapiste » de la RD86 entre le carrefour Pompadour de Créteil et la RD5, à Choisy-le-Roi.

Pour mémoire :

  • ces dernières années la coronapiste n’a cessé de se dégrader car aucun entretien a été planifié ni réalisé pour la maintenir en état;
  • le Maire de Choisy-le-Roi et conseiller départemental Tonino Panetta, fort d’une pétition qui compte aujourd’hui 400 signatures, a fait voter en Conseil Municipal un vœu pour la suppression de la coronapiste;
  • selon les compteurs installés par le Département et celui rive gauche de la Seine, entre 800 et 1000 cyclistes passent chaque jour sur cet axe.

Il y a une quinzaine de jours, MDB Ivry-Vitry-Choisy a été invitée à une présentation de l’aménagement alternatif à la coronapiste que la Ville de Choisy – en accord avec le Département – compte installer. Partage Ta Rue 94 aurait souhaité en être mais la municipalité souhaitait seulement l’association locale.

Selon le Maire de Choisy, le CD94 aurait « débloqué des crédits » auprès de sa ville pour qu’elle étudie et mette en œuvre cette solution. Les services urbains ont donc tracé des linéaires programmatiques en rappelant que le CD94 avait déjà étudié une solution similaire en 2018.

L’aménagement proposé est le suivant : 

– section gare de Créteil-Pompadour – Rue Maryse Bastié : utilisation de la voie verte existante (environ 850 m);

Vue aérienne de la section de voirie entre le carrefour Pompadour et la rue Maryse Bastié à Choisy-le-Roi, avec ajout d'une ligne représentant la "voie verte" actuelle sur le côté nord
Photo de la voie cyclable actuelle

– section rue Maryse Bastié / carrefour Epargne-Pompadour : une « zone 30 » sur chaussée Nord (sens Créteil-Choisy) et piste sur trottoir dans le sens Choisy-Créteil (une centaine de mètres);

– section rue Pompadour / carrefour av d’Alfortville / Avenue de Villeneuve-St-Georges : une zone 30 également sur la RD86 (environ 650 m). Les plans sont dans le document ci-après.

La Ville a ajouté, oralement :

  • proposition de réaliser un marquage continu au sol sur les voies de droite de chaque chaussée indiquant la zone 30 et « pourquoi pas, la priorité aux vélos » (alors que les vélos ne sont pas prioritaires en zone 30)
  • engagement à installer un radar pour maintenir la vitesse à 30 km/h (débat entre le Maire et son adjoint : le maire ne veut pas de radar mais promet « des policiers avec des radars mobiles deux à trois jours par semaine« )
  • engagement à retravailler certains détails d’insertion, notamment aux carrefours
  • promesse d’intégration de dispositifs de ralentissement (plateaux aux carrefours)
  • volonté d’écouter les « 600 signataires de la pétition pour la suppression de la coronapiste » (ils sont 400…)
  • le maire affirme que « c’est faux » qu’il y a un millier de cyclistes par jour, malgré un totem compteur (photo ci-jointe – le directeur général des services techniques se demande en parallèle s’il est bien étalonné) et un point de comptage du CD94 qui en effet en compte moins (le totem compte aussi les cyclistes venant de la Seine et des quartiers plus à l’Ouest du point de comptage du CD94). Il témoigne lui-même : il a attendu « deux heures » sur place et a vu « peut-être trois ou quatre vélos« .

En séance, MDB Ivry-Vitry-Choisy a évidemment fortement critiqué le projet porté par la Ville. 

Réactions de la Ville :

  • demande forte de « collaborer pour améliorer ce premier jet« 
  • le Maire dit « ne pas pouvoir réduire à une voie » la circulation sur la chaussée Nord. « Et qu’est-ce qu’on va faire de toutes ces personnes qui passent en voiture ici et transitent ? » 
  • le Maire ajoute que si l’association ne collabore pas, ce sera simple : la suppression est inévitable.
  • le Directeur de Cabinet du Maire propose que cet aménagement (avec des amélioration que nous pourrions apporter) soit testé pendant un an. Le maire ajoute qu’un test permettrait d’apaiser les esprits et de « calmer les pétitionnaires, tout en satisfaisant une minorité [les cyclistes] ». Sa vision est que « dans un an, après avoir fait un test, l’installation d’une bidirectionnelle nord transitoire passera comme une lettre à la poste parce que la présence des vélos sera rentré dans les mœurs« 
  • l’adjoint aux mobilités insiste sur la nécessité d’associer l’association MDB locale pour travailler à améliorer cette proposition, sans pour autant en remettre en cause le programme.

Après avoir consulté le Collectif Vélo Ile-de-France (dont Partage Ta Rue 94 est membre, et que nous avions alerté sitôt le vœu municipal adopté), MDB Ivry-Vitry-Choisy a maintenu avec notre soutien la position suivante : « une zone 30 n’est pas un aménagement cyclable« , a fortiori sur une voie sur laquelle passent 20 à 25 000 véhicules motorisés par jour.

MDB Ivry-Vitry-Choisy s’est engagée à faire un retour à la Mairie, c’est pourquoi nous sollicitons votre avis : pour mémoire, en 2021 MDB Ivry-Vitry-Choisy avait produit un document qui proposait l’installation d’une piste bidirectionnelle temporaire sur la chaussée Nord, dans le document accessible ci-après.

Nous souhaitons apporter le plus d’arguments possibles pour trouver un compromis qui satisfasse tout le monde, ce qui n’est pas le cas de la zone 30. Nous pouvons par exemple retravailler la proposition de 2021 pour ne pas réduire à une voie partout la chaussée Nord (au prix de quelques places de stationnement et de quelques zig-zags de la piste).

Ainsi les associations de mobilité de Créteil, Choisy, Ivry et Thiais comptent parler d’une seule voix sur cet axe structurant transversal au Val-de-Marne, notamment maintenant que le carrefour Pompadour est devenu cyclable grâce au Département, que la Région a prévu d’intégrer cet axe à la ligne V20 du réseau VIF, et que la Ville de Thiais tarde à prendre position (avec le Département) sur le prolongement d’un aménagement cyclable à l’Ouest de la RD5.

Nous sommes preneurs de vos avis et réactions. MDB Ivry-Vitry-Choisy et autres associations pourront ensuite écrire un courrier à la Mairie de Choisy-le-Roi pour demander un aménagement qui réponde aux enjeux actuels dans le département et les villes alentours. N’hésitez pas à contacter vos élus pour leur faire part de vos attentes et les sensibiliser.

Merci à tous !

Publié dans Aménagements, Articles | Marqué avec , , , , | 2 commentaires

Reportage TV avec Partage Ta Rue 94

À l’occasion d’un reportage sur le développement du vélo dans le Val-de-Marne diffusé le 26 juin dernier sur l’antenne « Paris » de BFM TV, Alexandre Beaudouin-Viel, co-président de l’association, a pu faire un retour sur ce qui fonctionne bien dans le département sous l’angle du « vélotaff », et saluer les derniers aménagements et projets du département.

Si tout n’a pas été retenu au montage (la présentation de la vélo-école, la mention de certains points noirs et collectivités récalcitrantes, le projet cyclotouristique de « Seine à vélo amont »…), ce reportage montre que les choses bougent dans le bon sens sur notre territoire.

Pour une vue plus complète et balancée des dernières évolutions, nous renvoyons à ce billet: « Plans vélo à gogo: ça bouge en Val-de-Marne ».

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Saint-Maurice réfléchit au vélo

La ville de Saint-Maurice consulte sur son prochain « plan vélo ». Un de plus aux alentours !

Les voies de cette ville sont très utilisées par les gens à vélo, notamment pour le chemin de halage vers et depuis Paris (reliant Joinville-le-Pont et Saint-Maur-des-Fossés à l’est, et pour aller au bois de Vincennes (avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny). Le bord de Marne est aussi prisé des piétons pour la balade, spécialement le weekend. Il est important que les aménagements soient adaptés aux besoins de tous, Mauritiens et autres Val-de-Marnais, piétons et cyclistes.

Carte de Saint-Maurice avec ses pistes cyclables
Saint-Maurice, toute en longueur entre le bois de Vincennes et la Marne

Remplir le questionnaire prend trois ou quatre minutes. Il y a un espace d’expression libre, avec la question « que faire pour améliorer la circulation cyclable à Saint-Maurice ». Si vous souhaitez contribuer et que vous manquez d’idées, voici des idées à porter auprès des élus et techniciens :

  • apaiser et améliorer l’aménagement des deux rues principales : l’avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny et la rue du Général Leclerc
  • améliorer le chemin de halage en l’éclairant et en supprimant un ralentisseur dangereux installé récemment devant une borne
  • améliorer la connexion à Maisons-Alfort sur le Pont de Charenton : piste sur trottoir et discontinue sur le pont au niveau des passages piétons, phases de feux trop courte pour piétons et cyclistes, liaison avec les pistes cyclables du côté Charenton de mauvaise qualité
  • développer le stationnement vélo.

La consultation en ligne est ouverte jusqu’au 8 octobre. Un atelier de concertation citoyenne est par ailleurs prévu, la date et les modalités d’inscription seront annoncées prochainement par la ville.

Publié dans Aménagements, Articles | Marqué avec , , | 3 commentaires

La Région entre dans le VIF du sujet vélo

Lors des rencontres régionales du vélo à Saint-Ouen aujourd’hui, les élus, techniciens et associatifs ont fait le point sur les avancées et les blocages actuels au déploiement du vélo. Un moment un peu bizarre où les belles avancées sur le papier tardent à se concrétiser, mais le cap est bon.

Salle de réunion en hémicyle avec nombre de personnes présentes, de dos, à leurs pupitres. Au fond un orateur devant un écran affichant "rencontres régionales d'Ile-de-France".

Pour la Président de région Valérie Pécresse qui parle la première, ça roule en Ile-de-France. Un discours volontariste. Sans compétence voirie, la Région finance, avec des sommes suffisantes pour débloquer les projets locaux et « il n’y a pas de problème d’argent« . Il faut avant tout une volonté de fournir un réseau complet, continu et sécurisé, lever les blocages pour concrétiser. Objectif: tripler les usagers du vélo en 10 ans. Le détail des chiffres et objectifs ici.

La président de Région parle d’écosystème vélo, ce qui lui permet plein d’annonces au-delà au-delà du réseau. La gamme « Véligo » élargie (on parle d’un pliant pour commuter avec les transports), des aides à l’achat revues et complétées (vélo mécanique éligible, une aide au kit d’électrification, le détail ici), le stationnement et le déploiement de « maisons du vélo » avec toute une gamme d’info et de services, financées par la Région jusqu’en coûts d’exploitation. Méthode, détermination et énergie sont ses derniers mots.

Louis Belenfant, président du collectif Vélo Ile-de-France, la fédération des associations, salue les avancées, les centaines de réunions passées et les premiers travaux entamés. Il met en avant certaines collectivités particulièrement actives, dont Marne-et-Gondoire en Seine-et-Marne et ses kilomètres de réalisations. Mais cela prend trop de temps, et la lenteur et le manque d’infrastructures tuent, en témoignent encore deux drames récents, dont le décès d’Hélène à Villebon-sur-Yvette dans l’Essonne, à qui il fut rendu hommage.

Camille Thomé, directrice de Vélo&Territoires, déploie un argumentaire inspirant sur les bienfaits du vélo et les déploiement d’infrastructures cyclables. Elle cite plusieurs exemples aux retombées socio-économiques éclatantes. Elle assure aux élus et techniciens: « le vélo fait partie des politiques publiques sur lesquelles il y a des lauriers à ramasser« .

Les techniciens et communicants présentent la nouvelle signalétique. Comme nous l’indiquions précédemment, exit le « RER Vélo » (en raison de confusions paraît-il), c’est désormais le réseau « VIF » pour vélo Ile-de-France bien sûr. Nous renvoyons à notre tweet pour quelques visuels.

Un panneau de signalisation du réseau VIF présentant la nouvelle signalétique

S’ensuivent des tables rondes, les retours d’expérience d’élus d’horizons variés exposant leurs projets, leurs réussites, certains déboires et désaccords aussi. Qui sur le stationnement payant des motos et scooters, qui sur la mise en place d’une rue aux écoles, qui sur la limitation de la vitesse automobile, tous ont fait bouger les lignes et sans regrets aujourd’hui. Le dynamique Stéphane Beaudet, vice-président chargé des transports, assure: « Au rythme ou ça va, les élus qui ne s’emparent pas maintenant du sujet vont passer pour des ringards face à leurs administrés« .

Pour finir, une remise de prix aux projets et collectivités les plus remarquables. Élus et techniciens rendent concrets le réseau régional, il est juste de finir sur cet hommage.

Elus et techniciens lauréats des distinctions pour leurs aménagements et leur volontarisme, derrière Stéphane Baudet, vice-président en charge des transports (accroupi).
Publié dans Aménagements | Marqué avec , , , | Un commentaire

Fin des travaux de la passerelle de la Pie à Saint-Maur : les vélos et PMR mal pris en compte

Depuis de longs mois, la passerelle de la Pie, qui relie Créteil et Saint-Maur (94), est en travaux. Nous vous avions présenté le dispositif zodiac mis en place pendant les travaux pour permettre aux piétons et vélos de traverser sur certaines tranches horaires (https://partagetarue94.fr/2022/11/18/on-a-teste-pour-vous-le-zodiac-velo-sur-la-marne/).

La passerelle est enfin ouverte, et on peut à présent traverser en toute liberté. Enfin… en toute liberté si on est un piéton valide.

Pour les vélos, un double plan incliné (très incliné !!!) au milieu des escaliers permet tant bien que mal de monter ou descendre les marches (voir photos). Mais renseignements pris il s’agit d’un dispositif provisoire pour les ouvriers du chantier, qui n’est pas encore terminé (éclairage et ascenseur non fonctionnels).

Photo : l'escalier vu d'en haut de la passerelle, le vélo tout en haut des marches, le double plan/incliné / gouttière et la Marne avec le début de la piste cyclable en contre-bas permettent d'apprécier la raideur de la pente

Photo : l’escalier vu d’en haut de la passerelle

Pour les poussettes, mieux vaut avoir des bras costauds et ne pas avoir peur de tomber car il faut les porter.

Photo : Descente de l'escalier par une cycliste tenant son vélo le long du plan incliné / gouttière, avec la cage d'ascenseur en travaux en arrière-plan.

Photo : Descente de l’escalier en vélo le long du plan incliné / gouttière

À la fin des travaux les plans inclinés provisoires disparaitront et il n’y aura plus que les escaliers. Les vélos, trottinettes, poussettes, personnes ayant des difficultés à monter les marches (personnes âgées, avec une canne, un plâtre, etc.) et fauteuils roulants devront utiliser l’ascenseur, ce qui présente plusieurs inconvénients :

  • Risque d’encombrement aux heures les plus fréquentées
  • Potentiellement compliqué pour les personnes claustrophobes
  • Accès impossible quand l’ascenseur tombera en panne

La passerelle de la Pie, bien que rénovée, rejoint la longue liste des ponts et passerelles sur la Marne mal fichus en termes d’accessibilité, négligeant les gens à roues et à roulettes, les personnes en situation de handicap en particulier. Il en est ainsi par exemple de la passerelle-écluse de Saint-Maurice, ou de la passerelle entre Nogent-sur-Marne et Champigny-sur-Marne, elle aussi récemment inaugurée et critiquée.

On peut donc se demander pourquoi la mairie de Saint-Maur a engagé des travaux d’une telle ampleur sans penser, comme on le craignait, à installer un plan incliné (un peu comme cela est le cas actuellement côté Créteil) permettant à tous les usagers et à tout moment d’emprunter la passerelle. La configuration des lieux devrait rendre possible un plan incliné plus long et peu pentu. Peut-être n’est-il pas trop tard pour remédier à ce manque, à une époque où le gouvernement agit en faveur de l’accessibilité des lieux publics (https://www.gouvernement.fr/action/l-accessibilite) et du développement des mobilités douces (loi d’orientation des mobilités -loi LOM- de 2019, qui s’adresse aux territoires et propose une aide logistique et financière pour la réalisation d’infrastructures dédiées à la pratique du vélo : https://www.vie-publique.fr/loi/20809-loi-du-24-decembre-2019-dorientation-des-mobilites-lom).

Publié dans Aménagements | Marqué avec , , | Un commentaire

Mobilités douces et sports nautiques: rejoignez-nous dimanche à la balade Cycl’eau 94

Partage Ta Rue 94 organisera, le dimanche 4 juin 2023, en partenariat avec le département du Val-de-Marne, une balade à vélo pendant le Cycl’eau 94.

Nous ferons une boucle d’un peu plus de 17km à travers quelques communes du département depuis la base de loisir de Créteil où se tiendra l’évènement. Le parcours se fera quasi intégralement sur des pistes cyclables. La balade est limitée à 30 participants. Vous devrez obligatoirement vous inscrire dans un stand au départ. Ce dernier est fixé à 14h. Venez découvrir un bout du département à vélo.  

Plus d’info sur Cycl’eau et les jeux du Val-de-Marne ici sur le site du Département:

Publié dans Balades | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Venez le dimanche 11 juin 2023 à la Convergence vélo !

Cette année encore l’association Mieux se Déplacer à Bicyclette (MDB), en partenariat avec des associations franciliennes comme la nôtre, organise la convergence des cyclistes vers Paris. Plus de 100 départs sont prévus dans toute l’Île de France. Le Val-de-Marne n’est pas en reste puisque plus d’une vingtaine de villes du département proposeront un départ.

Notre association s’occupera des départs de Créteil et de Maisons-Alfort. Les rendez-vous sont fixés à 9h45 sur le parvis de l’Église de Créteil et à 10h45 à l’École Vétérinaire de Maisons-Alfort.

Notre branche commune, celle qui portera la couleur blanche comme celle de nos vêtements du jour, convergera, dans un premier temps et par étapes, jusqu’au château de Vincennes. Vous pouvez voir les itinéraires sur cette carte. Nous convergerons ensuite vers Les Invalides par la place de la Nation, la Gare de Lyon, et les quais de Seine. Nous pourrons ensuite piqueniquer sur les pelouses alentours, avant d’enfourcher de nouveau notre spad pour une parade dans les rues de Paris. Les cyclistes portant un gilet bleu se chargeront d’assurer la bonne marche des cortèges.

L’évènement se veut le plus inclusif possible. Les vélos comme les cyclistes les plus bigarrés seront de sortie. L’allure sera lente tout au long du trajet, et les plus lents seront invités à se mettre en tête du cortège. Il y aura de nombreux enfants et des personnes âgées, et même quelques vélo-fauteuils. N’hésitez donc pas à venir. Pas besoin d’être un cycliste chevronné.

Publié dans Articles, Balades, Événements | Laisser un commentaire

Plans vélo à gogo : ça bouge en Val-de-Marne!

On ne compte plus les annonces et les bonnes nouvelles, on ne sait même plus où donner de la tête! Mais comme on le sait, entre l’annonce et la réalisation d’aménagements cyclables, il peut se passer du temps (ou rien!), et les réalisations ratées sont fréquentes…

Il y a tout d’abord le récent plan « vélo et marche » du gouvernement. Nous renvoyons à la FUB, dont nous somme membres, pour son appréciation. Les retours sont favorables, les commentateurs s’accordent pour dire qu’on change d’ère sur le vélo. Sur la marche, en revanche, il déçoit.

Revenons au vélo en Val-de-Marne, voici le tour d’horizon des projets et travaux en cours ou annoncés dernièrement.

La Région et le RER Vélo

Tout d’abord, la Région a modifié son plan de réseau, sa signalétique et sa communication en novembre dernier. Fini les lignes vélo rattachées aux lignes de train (ex. : lignes D1 et D2 proches du RER D), elles ont désormais toutes leur vie propre et leurs numéros, de 0 à 20. En Val-de-Marne ce seront les lignes V4, V5, V6, V7 et V20 qui nous desserviront. La gouvernance est en place et les réunions s’enchaînent, ligne par ligne.

plan schématique des lignes du futur réseau vélo de la région d'Ile de France (lignes de différentes couleur, recouvrant Paris au centre)
Voici le nouveau plan schématique du réseau de la Région. Le « RER V » devient « RER Vélo ».

La ligne V7 sud de phase 1 (jusqu’à Corbeil-Essonnes) est la plus avancée : son tracé est défini, plus que le calendrier à fixer. Les derniers choix les plus notables :

  • Dans Paris elle partira de la place du Châtelet, via l’île de la Cité, au moyen d’une PC bidirectionnelle de 4 m de large boulevard du Palais, dont la livraison est prévue cette année ; en rive gauche, la jonction manquante quai Saint-Bernard est également prévue mais plus tard (2026 ?). En attendant les cyclistes et les piétons devront toujours se frôler sur la « voie verte sur trottoir » ou dans le jardin Tino Rossi…
  • Dans Ivry-sur-Seine, c’est l’avenue de l’Industrie – une large voie partagée avec les bus –, qui a été retenue (et non le passage en bord de Seine), au moins provisoirement.

La ligne V6 est avance moins. Elle doit passer à Maisons-Alfort et Créteil via la D19, mais les deux mairies multiplient les absences aux réunions et de nombreux flous ou problèmes persistent (carrefour d’Alfort et traversée de la Marne, discontinuités de la PC sur la départementale D19 sur laquelle la V6 reposera, besoin d’une mise au gabarit « RER Vélo »…).

La ligne V4 est avance, en témoignent notamment les plans et concertations à Vincennes et Saint-Mandé autour de la D120 (voir ci-après côté Département); la ligne V5 est dans les limbes…

Le Département: du très bon et du moins bon

Notre collectivité s’est illustrée dernièrement avec deux livraisons remarquables:

  • D’abord les ponts jumeaux Nelson-Mandela reliant Ivry-sur-Seine et Charenton-le-Pont ont été rénovés et l’un d’eux équipé d’une bonne piste cyclable bidirectionnelle, bien articulée avec Charenton-le-Pont et son plan vélo exemplaire. En complément, la rampe piétons-vélos est bientôt terminée, et permettra de relier la voie verte le long de la Seine en contrebas. L’inauguration est attendue sous peu!
  • Ensuite, le pont d’Ivry, entre Ivry-sur-Seine et Alfortville, rénové lui aussi avec de belles pistes unidirectionnelles protégées sur la D6, pour enjamber la Marne. Nous avons salué le résultat ici.
Photo d'un aménagement urbain en travaux, une passerelle métallique peinte en blanc et bleu, avec des barrières et plots autour. Un cycliste passe le long sur la voie, en arrière plan on voit le pont routier qui surplombe la Seine, elle aussi visible en arrière plan. La passerelle relie la voie et le pont.
Le long de la Seine devant Charenton-le-Pont, la rampe piétons-vélos qui reliera la voie verte au pont Mandela au-dessus se termine. Un aménagement ambitieux et utile qui semble très bien réalisé. Hâte de tester…

Au rayon « moins bon », la passerelle piétons/cycles jouxtant le Pont de Nogent-sur-Marne se voulait être une nouveau franchissement réussi de la Marne pour les mobilités actives, mais certains élus et les associations dont la nôtre ont regretté ou critiqué des défauts d’accessibilité pour les piétons, les personnes à mobilité réduite ainsi que les cyclistes. Des améliorations ont été promises…

D’autres projets départementaux sont sur les rails, avec l’aide de financements de la Métropole du Grand Paris:

  • Du « moins bon » encore: des travaux ont commencé à Maisons-Alfort et Créteil : il s’agit d’installer une promenade en voie verte sur la D215 le long de la Marne, en fait une voie partagée entre piétons et vélos, pas bien large, et pour partie en lieu et place de pistes cyclables! Les associations dont la nôtre ont logiquement fait part d’un avis négatif: c’est un recul pour le vélo. Si l’on comprend l’enjeu d’offrir une promenade piétonne le long de la Marne, il serait préférable d’aller au bout de la logique d’apaisement, sur le modèle de Saint-Maur-des-Fossés en face: avec voie unique, piste cyclable et zone piétonne…
  • Du bon: la requalification globale de l’avenue de Paris (D120) à Vincennes et Saint-Mandé: il s’agit de transformer l’ancienne coronapiste de l’avenue de Paris en une piste cyclable sécurisée depuis la porte de Vincennes jusqu’au bois de Vincennes (également sur la ligne V4 du RER Vélo). Les réunions publiques ont eu lieu en mars, on attend la suite, mais c’est prometteur pour cette porte entre Paris et notre département;
  • D’autres aménagements sont prévus sur la D161 à Arcueil et Villejuif, et sur la RD245 entre la gare RER de Nogent-Le-Perreux à Nogent-sur-Marne (D120).

En attendant, rien n’a bougé sur la D148 entre Alfortville et Joinville-le-Pont. Un aménagement complet permettrait de relier la Seine et la Marne. Un tronçon de piste cyclable bidirectionnelle est prévu depuis longtemps à Maisons-Alfort et très attendu (elle permettrait de relier les quartiers du centre et de Charentonneau), mais l’aménagement semble gelé, à cause des travaux du nouveau commissariat qui doit sortir de terre avenue de la République, semble-t-il…

Les associations, via le collectif Vélo Ile-de-France, ont identifié et proposé au Département des zones et travaux à prioriser:

  • la rue Lénine à Ivry, pour améliorer la jonction avec Charenton-le-Pont via le pont Nelson Mandela précité;
  • Nogent-sur-Marne: place Leclerc, D86, D120;
  • Joinville-le-Pont, la D4 ;
  • la D148 à Maisons-Alfort, précitée;
  • Choisy-le-Roy: la D86 jusqu’au carrefour Pompadour à Créteil, un aménagement structurant mais sous le feu de critiques de certains élus. Concernant le carrefour Pompadour, c’est officiel: les travaux vont commencer bientôt pour un carrefour hollandais! Merci au Département!
  • à Boissy-Saint-Léger, la traversée RER A et l’allée des FFI;
  • en bords de Seine, la réappropriation des berges en lien avec les travaux du réseau de bus T ZEN;
  • la Végétale, qui progresse mais si lentement

On espère que le Département s’emparera de ces propositions pour résorber les coupures et réaliser le réseau prévu par le Schéma départemental des pistes cyclables (SDIC), voire déployer un plan vélo départemental?

Grand Paris Sud Est Avenir accélère sur son plan vélo

L’établissement public territorial, qui regroupe 16 communes du Val-de-Marne, a annoncé dernièrement une nouvelle phase de travaux portant sur les voies de sa compétence. Cela concerne au total 13 kilomètres d’itinéraires cyclables.

Capture d'écran du site du GPSEA montrant, sous le titre "13km d'itinéraires cyclables aménagés, rénovés ou étudiés d'ici fin 2025", un cycliste de dos roulant le long de la Seine sur un trottoir avec une signalétique incluant le vélos (voie verte), avec le pont du Port-à-l'anglais en fond.
Pour illustrer son plan vélo, l’intercommunalité a retenu la photo d’un mauvais aménagement: le trottoir partagé vélo-piéton, du quai Clément à Alfortville, étroit et générateur de conflit d’usages. Pour mieux rénover cet aménagement? On l’espère…

Les projets sont divers, de tous types. Des travaux démarrent cette année, avec l’engagement de projets à Boissy-Saint-Léger (boulevard Léon Révillon), Santeny (rue de la Fontaine) ou encore Créteil et Saint-Maur-des-Fossés (passerelle de la Pie, qui vient d’être rénovée). Ils viendront compléter de premières réalisations, achevées ou en cours (voie verte route de la Forêt à Marolles-en-Brie, piste cyclable et même nous dit-on un « carrefour à la hollandaise » avenue du Dr Paul Casalis à Créteil, une voie « chaucidou » (chaussée à voie centrale banalisée) rue Jean Cavaillès à Villecresnes

Rien de concret en vue concernant la passerelle d’Alfortville, vieillissante. Elle figure dans les plans initiaux de GPSEA mais il faut s’entendre avec l’autre rive: Charenton-le-Pont et Paris-Est-Marne et Bois.

Au total, le plan vélo de GPSEA, adopté fin 2021, prévoit la mise en place de 242 kilomètres d’itinéraires en 10 ans, dont 108 kilomètres qui restent à faire. L’intercommunalité précise ainsi: « le maillage cyclable proposé dans le Plan Vélo s’appuie sur les aménagements déjà réalisés pour constituer un réseau cyclable complet et sans discontinuités, pour des déplacements quotidiens entre les communes et vers les principales centralités. Sur les 242 kilomètres proposés, 58 kilomètres sont déjà réalisés avec des aménagements de bonne qualité, 77 kilomètres sont à reprendre car ils ont été identifiés comme de qualité moyenne ou mauvaise dans le diagnostic, et 108 kilomètres sont à créer.« 

Le coût total s’élève à près à 40 millions d’euros (ce qui n’est pas beaucoup…). Selon les types de voies, différents maîtres d’ouvrage seront à l’œuvre, que ce soit GPSEA, le Département ou les villes. Au niveau du financement, les villes devraient solliciter la Métropole du Grand Paris, la Région Île-de-France et l’État (son plan vélo précédemment évoqué).

Du côté des villes, des annonces à foison

  • Saint-Maur-des-Fossés a annoncé une nouvelle phase de son plan d’apaisement de la circulation (limitation de vitesse des véhicules motorisés, suppression de stationnements sur trottoirs, améliorations ou extensions d’aménagements cyclables). Du positif.
  • Ivry-sur-Seine est sur une bonne direction grâce à son nouveau plan vélo 2023-2026;
  • Vitry-sur-Seine initie et consulte sur son plan vélo;
  • Thiais a annoncé un plan vélo et aide à l’achat de VAE;
  • Joinville-le-Pont a annoncé son plan vélo, à première vue timoré;
  • Bry-sur-Marne souffle le chaud et le froid avec l’annonce de réflexions sur un plan vélo, mais aussi un arrêté anti-trottinettes, visant à leur interdire les double sens cyclables dans certaines rues, sous peine d’amendes salées;
  • Le maire de Villiers-sur-Marne a fait un tollé avec un plan vélo limitant la circulation à des voies secondaires et promettant la verbalisation des cyclistes sur les voies principales de la ville;
  • Ca bouge même enfin sensiblement à Maisons-Alfort, où l’on déploie des sas vélo et des panneaux « cédez-le-passage cycliste » aux intersections, et où quelques nouvelles rues résidentielles passent à 30km. Pas de plan vélo en vue pour autant, avec pistes cyclables et doubles cyclables, qui manquent toujours cruellement sur la voirie de sa compétence…

Un peu de cyclotourisme: la « Seine à vélo amont« 

Partage Ta Rue 94 est membre du collectif œuvrant au développement de la partie amont de la véloroute Seine à vélo. L’amélioration de cet axe bénéficiera aussi aux déplacements utilitaires, de travail et de loisirs dans notre département. Rendez-vous dans quinze jours pour en parler, et pour en rouler!

Toutes ces évolutions vont dans le bon sens mais devront être suivies, et les promesses tenues. Les associations seront vigilantes et s’engagent à rappeler aux élus et techniciens les besoins rencontrés, et prodiguer leurs conseils. Si vous voulez nous soutenir et même faire du plaidoyer près de chez vous en Val-de-Marne, n’hésitez pas à nous rejoindre!

Publié dans Aménagements, Articles | Marqué avec | Un commentaire